Les Peintures rupestres des grottes d'Ajanta


Vue panoramique des grottes d'Ajanta

Les Peintures bouddhiques d'Ajanta
Photos © Copyright Benoy K Behl.
Texte par Alain Joly.

 

 

 


Bodhisattva Padmapani, Grotte1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prince, Mahajanaka Jataka, Grotte1


Façade, Grotte1

    Pour Ananda Coomaraswamy (1877-1947), célèbre historien de l'art indien, et l'un des meilleurs interprètes de la tradition hindoue en Occident, les peintures d'Ajanta sont le monument le plus important de la peinture ancienne et la seule école, les Egyptiens exceptés, où un type humain à peau foncée soit le type normal. Elles doivent pourtant à la chance d'avoir été découvertes en 1817 par des soldats britanniques. Partis chasser le tigre, ces derniers découvrirent, sur le flanc abrupt d'une gorge profonde près d'Aurangabad dans le centre de l'Inde, une trentaine de grottes bouddhiques taillées de main d'homme. Construites dès le IIème siècle av. J.-C., elles ont servi de lieu de retraite aux moines jusqu'au VIIème siècle, avant d'être abandonnées et de tomber dans l'oubli. Elles abritent sur leurs murs des sculptures et des peintures narrant la vie du Bouddha et ses vies antérieures telles que les racontent les histoires de Jataka (1), la vie des Boddhisattvas, ses disciples qui atteignirent l'illumination, et enfin la vie de l'époque : scènes de cour, de rue, vie domestique, animaux, oiseaux, et motifs divers. Tous prennent vie sur ces murs sombres en une fresque gigantesque.


Taureau, Plafond, Grotte1

     Les grottes d'Ajanta sont de deux sortes, les chaityas (halls de prière de forme absidal avec un stupa (2) au fond de la nef) et les viharas (monastères avec au fond une chapelle où trône un Bouddha, et des cellules sur les côtés). Les grottes ont connu deux phases architecturales correspondant aux deux doctrines du bouddhisme : le Hinâyâna pour les grottes les plus anciennes de décoration très sobre (la personne du Bouddha n'apparaît pas), et le Mahâyâna pour les grottes les plus récentes, abondamment décorées. Pour ce qui est de la technique, le mur était d'abord enduit d'un mélange de terre, de bouse de vache, et de divers autres matériaux d'environ 1 à 5 cm. Cette surface était ensuite recouverte d'une fine couche de plâtre blanc poli. Après exécution, la peinture était brunie avec une pierre lisse, ce qui lui donne ce lustre magnifique si caractéristique.


Motif Elephant, Plafond, Grotte1

     Les grottes d'Ajanta ont une valeur culturelle et artistique de première importance et sont à ce titre inscrites au patrimoine mondial de lUNESCO. Bien que gravement endommagées, ces peintures restent le dernier exemple de  l'art pictural dans l'Inde ancienne. "Aucun art, au monde, n'est moins sentimental." remarqua Ananda Coomaraswamy, "On ne sait quoi admirer davantage : ou leur technique déjà si parfaite ou l'intensité d'émotion qu'elles recèlent, leur vie paraissant toute proche de la nôtre ; car elles sont aussi modernes de dessin que de sentiment...La gracieusité de leurs mouvements, leur sereine maîtrise de soi, l'amour dont est empreint chacun de leurs gestes, leur tristesse profonde produit une inoubliable impression pour qui se trouve pour la première fois dans ces sombres galeries tapissées de peinture. Cet art dénote une haute culture." (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Roi Mahajanaka, Mahajanaka Jataka, Grotte1

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 


Bodhisattva Vajrapani, Grotte1

 
*****

Source Photographies :
Toutes les photographies sont © Copyright Benoy K Behl, empruntées aux sites Benoy K Behl et Photographs Archive.

Benoy K Behl est un photographe de renommée mondiale. Il a, sur une période de plus de 20 ans, photographié les monuments, les peintures, et bien d'autres sujets appartenant à l'histoire culturelle de l'Inde, ainsi qu'un grand nombre de panoramas en Inde et dans beaucoup d'autres endroits du monde. Une immense collection de 23,000 photographies de grande qualité a ainsi été créée.

Références :
(1) Collection de récits des vies antérieures du Bouddha écrits en pali vers le Vème siècle av. J.-C., au nombre de 550 (contes moraux, apologues, fables).
(2) Monument funéraire bouddhique et reliquaire, formé dun hémisphère de maçonnerie monté sur un piédestal.
(3) "Arts et métiers de l'Inde et Ceylan" par Ananda K. Coomaraswamy - Vromant & C° Editeurs, 1924.

Bibliographie :
"The Ajanta Caves: Artistic Wonder of Ancient Buddhist India" par Benoy K Behl (photographies) et Sangitika Nigam - Éditions Harry N. Abrams (256p).

 


RETOUR  SOMMAIRE  ARTS TRADITIONNELS