"Une larme sur la joue du temps." C'est ainsi que le grand poète indien Tagore évoquait le Taj Mahal, magnifique mausolée de marbre blanc incrusté de pierres précieuses que l'empereur Shah Jahan fit construire en 1631 à la mémoire de sa défunte épouse, et dont les proportions parfaites peuvent être admirées depuis le jardin persan qui l'entoure. Le grand Stupa de Sanchi, construit par l'empereur Ashoka au IIIème s. av. J.-C., est la plus vieille structure de pierre en Inde. Ajoutés au Ier s. av. J.-C., les quatre portiques (toranas) qui l'entourent sont une des plus belles expressions de l'art bouddhique ancien. Rumtek abrite le plus grand monastère du Sikkim, d'architecture tibétaine et renommé pour ses peintures murales. Le Dieu Ganesh est peint à l'entrée avec mission de protéger l'édifice. A Ellora, 34 grottes hindoues, bouddhistes et jaïns ont été sculptées dans la colline entre le Vème et le VIIIème siècle. La plus remarquable est le Temple Kailash, fantastique édifice sculpté à la main dans un seul bloc de pierre en partant du haut vers le bas. Près de cent années furent nécessaires pour dégager un quart de million de tonnes de roche, et produire ce qui reste à ce jour le plus grand monolithe au monde et une merveille de délicatesse architecturale. Au nord de Trichy, le temple Sri Ranganathaswamy est le plus grand en Inde avec ses 2,5 km² et ses 21 tours (gopurams). Celle sur la photo, haute de 73 m fut achevée en 1980 après 15 ans de travail. La cité antique de Vijayanagar à Hampi fut la capitale d'un des plus grands empires hindous entre le XIVème et le XVIème siècle. L'ambassadeur persan Abdu'r-Razzaq la visita en 1443 : "La cité de Vijayanagar est telle que la pupille de l'oeil n'a jamais vu un endroit pareil et l'oreille de l'intelligence n'a jamais été informé qu'il existât quelque chose d'égal dans le monde." Cette ville de 30 km² fut anéantie en six mois par les assauts musulmans. Ses ruines éparpillées s'étalent dans un paysage magique de collines de granit et de champs de bananes luxuriants. 

 

Accueil

 

 

Retour Sommaire

 

Carte de l'Inde

       


 


"Courtesy of The General Libraries, The University of Texas at Austin."

    

 


 

MYTHES  &  LÉGENDES

Ganesh, appelé aussi Ganapati, est le dieu le plus vénéré de l'Inde. On l'invoque au début de chaque cérémonie, avant le commencement de tout travail, et son image est utilisée pour annoncer une naissance, un mariage. Sa corpulence évoque la prospérité et symbolise la capacité à surmonter les obstacles. Connu pour être le Dieu de la sagesse et de la connaissance depuis au moins cinq mille ans, son image fut empruntée par les bouddhistes qui la propagèrent dans différentes parties du monde, y acquérant des formes locales. Ainsi se raconte dans la mythologie L'origine de Ganesh :
 



HAUT
 

Il y a bien longtemps, alors que le Dieu Shiva était parti au loin se battre avec les Dieux, la dame de la maison, la Déesse Parvati était seule à la maison. Un jour, elle eut besoin de quelqu'un pour garder sa demeure pendant qu'elle allait prendre un bain. N'ayant pas d'autre alternative, elle utilisa ses pouvoirs pour créer un fils, Ganesh. Elle donna instruction à Ganesh de veiller strictement sur l'entrée et ne laisser entrer personne. Ganesh acquiesça et monta la garde avec le zèle le plus strict.
Shiva revint de son voyage pendant que Parvati était encore dans son bain et voulut entrer chez lui. Ganesh, conformément aux ordres stricts de sa mère, refusa de laisser entrer Shiva.
"C'est ma propre maison", cria Shiva en colère.
Shiva était revêtu d'une simple peau et couvert de cendres. Ganesh lui parla comme à un mendiant, et lui demanda de s'en aller.
"La moitié du monde est à moi", cria Shiva, "bien que pour vous j'ai l'air d'un homme à moitié nu."
"Alors," dit Ganesh avec calme, "allez donc errer dans votre moitié de monde. Je suis le fils de Shiva et je garde la maison de ma mère."
"Je connais mes propres fils," tempêta Shiva, "et vous n'êtes pas l'un d'eux." Disant cela, Shiva coupa la tête de Ganesh. Alertée par ce tumulte, Parvati arriva en courant. Voyant son fils sans tête, elle tança Shiva, d'abord pour l'avoir laissée, deuxièmement pour ne pas reconnaître son propre fils, troisièmement pour leur pauvreté et cetera. Shiva ne pouvait supporter cela plus longtemps.
Le Dieu Shiva voulut se faire grandement pardonner auprès de Parvati et consentit à faire revivre Ganesh en lui mettant la tête de la première créature vivante endormie, qu'il verrait dormant la tête au nord. Il envoya ses soldats à la recherche de la créature. La première qu'ils aperçurent fut un éléphant. Alors le Dieu Shiva recréa son fils avec la tête de l'éléphant. D'où la trompe du Dieu Ganesh.
Parvati n'était toujours pas totalement satisfaite avec ça et voulait plus. Alors Shiva accorda cette faveur à Ganesh qu'avant le commencement de n'importe quelle entreprise ou tâche les gens adoreraient le Dieu Ganesh. D'où la raison de l'adoration de Ganesh avant le commencement de tout travail.

 



Source : Indian Mythology (www.indianmythology.com/)
Traduit de l'anglais.


lotustra.gif